Premier voyage : comment s’y prendre ? (3 jours dans la ville de Côme et ses environs)

Ça fait maintenant plus d’une semaine que je suis revenue de mon premier trip avec ma meilleure amie (nous sommes parties au lac de Côme), et je voulais partager ces fabuleux trois jours (bien courts) et surtout ce que j’avais retenu de ce voyage. Parce que la première fois que l’on part avec un sac comme seul valise et un billet de bus, on oublie forcément quelques détails ! Je me suis dis que je pouvais vous faciliter la tâche, et vous donner des sites, des conseils et des bonnes adresses concernant Côme.

La première étape : les préparatifs

J’ai reçu à mon anniversaire un sac à dos trekking forclaz de 60 litres de la marque Quechua, et en dehors de mon utilisation durant le trip, vu que je change de maison chaque semaine, le sac est parfait. Et pour le voyage, il était idéal. Toutes nos affaires sont rentrés à deux, comprenant des vêtements, des affaires de toilettes, un pull chacune, et de la nourriture, et puis d’autres petites choses. Il est vraiment agréable à porter avec la mousse et la fermeture devant (la pochette du côté droit est une idée de génie). Puis le rapport qualité-prix est raisonnable. Mais enfin bon, 60 litres c’est beaucoup, on aurait pu prendre un sac de 20-30 litres chacune ce serait revenue à la même chose. En plus du gros sac, j’avais mon eastpak et elle avait un tote-bag pour la durée du voyage.

Voilà le lien du sac : juste ici

Je ne pourrais vous faire une checklist moi-même de ce dont vous aurez besoin pendant votre voyage, mais j’ai trouvé un site sympathique qui vous propose une (très grande) checklist pour les voyage de ce type ou encore d’autres… Mais bon, elle est énorme, je ne pense pas nécessaire de tout avoir sur soi…

Voilà la checklist disponible juste

Pour le trajet, nous sommes partis avec Flixbus avec une correspondance à l’aller et au retour. Vu que s’était notre première commande on a eu 10% de réduction, en réalité on aurait payé environ 100 euros l’aller retour de Colmar jusqu’à Côme pour DEUX. Contrairement à ce que j’ai pu beaucoup voir : non le bus n’était pas en avance, il partait à l’heure, et lorsqu’on l’a prit pour partir samedi matin, il avait eu un peu de retard depuis Strasbourg, mais c’était affiché sur l’application. Le voyage s’est bien passé, mais on ne passait pas plus de quatre heures dans le bus, alors on dormait ou on regardait le paysage. Pour une première expérience, ça s’est vraiment bien passé. Il scannait notre billet avant de monter, on déposait le sac, et on s’installait. (Curieusement, on ne me demandait pas ma carte d’identité, mais sur le retour, on a eu un contrôle de douane, comme quoi faut pas rigoler au niveau des papiers d’identité, mais bon, ça, tout le monde le sait.)

Et pour le logement, j’étais tombée sur une auberge de jeunesse très bien notée sur Booking. On s’était mise d’accord avec Eva (ma meilleure amie) et on avait réservé. Pour trois nuits, ça nous a couté 77 euros chacune, petit-déjeuner inclus (ce qui est rien du tout). En réalité, sur place, on a payé 74 euros, je ne sais pas pourquoi. Et on m’a aussi dit que c’était souvent plus avantageux de repérer les hôtels sur Booking, mais appeler directement là-bas car ils faisaient moins cher, vu que Booking tire de l’argent sur le prix qui est annoncé.

Je vous mets le lien de l’auberge qui s’appelle Cascina Respau. Si vous partez à Côme et que ça ne vous dérange pas de dormir dans un dortoir, n’hésitez vraiment pas. Lors de notre passage, on a été plutôt agréablement choqué de voir la qualité de l’accueil, du restaurant, du petit déjeuner et des sanitaires pour ce prix. On a passé un super séjour là-bas, dormi sans être dérangé et j’y retournerais sans hésiter. Le cadre est aussi fou, en pleine forêt, parfait pour se ressourcer, bien que la pente pour y aller peut vite devenir fatiguante…

Deuxième étape : le voyage

Je vous ai dis déjà dit comment le voyage s’était passé, et notre arrivée s’est bien passé aussi. On est arrivées aux environs de 14 heures et on est parti à pied jeter un coup d’oeil dans la ville avec nos affaires (et c’est là que le sac s’est révélé très pratique car j’ai pu l’avoir sur moi sans qu’il me dérange.)

Je vais épargner le jour d’arrivée, je ne vais pas tout vous décrire non plus… si vous partez, ça reste votre voyage, alors je serais d’avis à vous laisser décider de vos destinations à l’instinct, et surtout, à la spontanéité. Dimanche nous sommes allées à Brunate en funiculaire (nota bene : prendre tout de suite l’aller retour, qui est de 5 euros.) (nota bene 2 : si vous voulez aller au phare, accrochez-vous, c’est pentu.)

Lundi nous sommes parties en ferry jusqu’à Bellagio, aller retour d’une durée de 4 heures au total, pour 20.80 euros. Apparemment, la chose à faire, c’est de faire l’aller, puis de revenir en bus. Un des points positifs de Côme c’est qu’il est relié à un réseau de ferry, de bus et de trains conséquents. Même les dimanches. Il y a donc des bus qui font Bellagio-Côme. Pour tout ce qui concerne les trajets urbains et extra-urbains, voilà directement le lien pour les horaires, les tarifs… Le site est en italien alors bien sûr activez la traduction automatique. Et petit conseil ! les ventes de tickets de bus dans le bus même sont de 2.50 euros, c’est énorme. Mais vous pouvez acheter des tickets à l’unité dans les petites presse dans la rue, les tabacs, et autres magasins, et le prix là-bas est d’1.30 euros.

Autre conseil : sur le moment, si vous voulez connaître les horaires de bus, on a beaucoup utilisé Google Maps car il affiche en live les horaires des bus, le numéro du bus, où le prendre, et où descendre, (ça marche avec le train aussi.)

Dans un coin comme Côme, il faut (bien sûr) prévoir des baskets ou des chaussures de randonné parce que sans s’en rendre compte on marche énormément, et là-bas, c’est vite en pente.

Ce que j’ai appris sur place

Mentalement, je n’avais pas projeté le voyage. C’est-à-dire que je n’avais pas imaginé comment ça allait se passer. Une des premières fois où j’ai laissé faire, tranquillement. Partir comme ça, nécessite ou alors te fait comprendre qu’il faut gérer certaines choses que tu ne gères pas forcément dans la vie quotidienne. Tu es dans une ville inconnue, avec une langue inconnue, et on s’est retrouvées à l’hôpital le jour de notre arrivée. Je vais garder la raison pour moi si vous voulez bien… Mais rien de grave. C’était surtout plus une sécurité qu’autre chose parce que ça avait possibilité de se dégrader. La gérante (adorable) de l’auberge nous a directement emmené là-bas, sans rien nous demander. Nous n’avons pas de voiture, nous ne parlons pas italien, et nous étions juste nous deux, un peu perdues, pour la première fois. La chose à ne pas faire, c’est paniquer. Je crois que ça doit être la dernière fois à laquelle vous devez penser : paniquer. Parce qu’en plus d’être une perte d’énergie vous allez vous embrouiller et ne plus savoir parler. Déjà qu’en français c’est dur… alors en anglais avec des italiens, vous imaginez pas la galère.

Non, je ne parle pas par expérience. J’en conclus que si j’avais paniqué ça se serait passé comme ça. Mais aucune de nous deux n’a angoissé, et tout s’est bien passé. On nous a redirigé à la garde médicale, on a été prises en charges, bon après on a couru pour trouver une pharmacie d’ouverte… (et je rigole même pas sur le mot courir) mais au final on en a rigolé. On était là, à détaler comme des furies au milieu des touristes pour trouver des antibiotiques.

J’ai aussi appris à être plus spontanée, parce que quand tu parles avec pleins de gens qui viennent de partout en anglais il faudrait éviter de réfléchir 10 secondes à ce que tu vas dire, ou encore il faut te trouver ta place dans la discussion, il faut t’ouvrir et intégrer le truc. J’ai donc passé les deux autres soirs fourrés avec les autres, Eva était avec moi, mais elle partait un peu plus tôt, tandis que je veillais jusqu’à une heure, une heure et demie du matin. J’ai fait des rencontres géniales, et je n’ai garder qu’un contact, une fille qui vient du Kenya, adorable, avec qui j’ai pris un polaroïd et qu’elle m’a donné, une douceur. Peut-être qu’elle lira l’article, si elle le traduit. On a parlé anglais ensemble, même entre français une grande partie du temps, pour pas rejeter les autres de la conversation. J’ai vu beaucoup de gens voyager seul(e), femmes ou hommes, et de tous âges. Tous était réuni par une des choses les plus merveilleuses ici : le voyage. J’ai rencontré un Californien, un Mexicain, une anglaise de Liverpool, deux danoises, une Lilloise, une Parisienne, un Allemand, des Argentins… vraiment de tous horizons.

Ce voyage a eu l’effet que je lui “redoutais”, il m’a donné soif. Soif de liberté. Il m’a donné soif du monde. C’était une sensation incroyable, et qui m’a fait du bien, qui, disons, m’a presque guéri. Elle m’a transformé. Je suis revenue rayonnante. Ce voyage m’a aussi convaincu de mon projet à la fin du lycée : mon année sabbatique. Directement après mon bac. Et j’ai encore pleins d’idées qui me sont venues pour remplir cette année de merveilles (dont j’ai aussi le projet de partager).

Mes petites adresses

Les incontournables glaciers :

Gelateria Guidi : Via Domenico Fontana, 17, 22100 Como CO, Italie (mais le glacier bio qui est juste à côté est au même prix mais charge plus la glace, et a des goûts sympa, genre basilic !)

Le pratique : les carrefour express (4 dans le centre-ville de Côme)

  1. Via Recchi Ang, Viale Fratelli Rosselli, 22100 Como CO, Italie
  2. Via Pietro Boldoni, 3, 22100 Como CO, Italie
  3. Via Armando Diaz, 99, 22100 Como CO, Italie
  4. Via Innocenzo XI, 68, 22100 Como CO, Italie

Et l’utile ! Le point info pour le tourisme (et pour les déplacements) : Via Giocondo Albertolli, 7, 22100 Como CO, Italie

Si vous avez des questions sur Côme, n’hésitez pas à envoyer un commentaire ou à me contacter sur mon Instagram !

Belle soirée, plein d’amour,

Léa

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s